Avertissement : Des liens conduisant à des videos présentes sur Youtube ou Dailymotion peuvent illustrer les danses répertoriées. Si une personne présente sur l'une de ces vidéos ou ayant mis en ligne une de ces videos en souhaite le retrait cela sera fait immédiatement.

Week-end d'étude : les gavottes

Week-end d'étude : les gavottes

  • 19 et 20 janvier 2013 - de samedi 14h à dimanche 17h - Châteauneuf-du-Faou (29)

  • 120€ ou 60€ adhérents de Kendalc’h (repas & nuit compris)

  • Inscriptions pour le 15 janvier 2012 - 70 stagiaires

A la Renaissance, l’art de la danse se développe et c’est d’une importance majeure pour notre tradition : danses de la Renaissance française et danses traditionnelles se rejoignent en plusieurs points.
Avant le XVème siècle, nous trouvons peu d’écrits sur la danse. Le premier recueil de danseries à quatre parties, édité par Pierre Attaignant, verra le jour en 1530. Il sera supplanté par le traité  de danses, l’Orchésographie, de Thoinot Arbeau, publié en 1588. Il y décrit pas moins d’une cinquantaine de danses dont les branles simples, les branles doubles et le trihori (ou trihory, trihorry).
Se référant à l’étude de Jean-Michel Guilcher, il est à noter que le trihori présente une analogie avec la « dañs tro». En effet, le nom de trihori,  rapproché au breton « tri c’hoari », qui signifie « trois jeux » rappelle les trois parties de la gavotte : deux fois la dañs tro avec un bal intermédiaire.
Ainsi que le précise J-M Guilcher : « La gavotte est un élément capital du plus ancien répertoire breton, et son domaine l’un des plus étendus qu’on connaisse en Basse-Bretagne. Il couvre presque la totalité de la Cornouaille, une portion appréciable du Léon et du Vannetais ».
La gavotte n’est pas une mais multiple. Elle se décline en chaîne fermée, chaîne ouverte, chaîne mixte, chaîne courte, en couples. La variation porte également sur le pas (place de la subdivision par exemple), sur le style, sur l’accompagnement musical.
C'est ce que Kendalc'h propose d'explorer sur un week-end dédié à cette danse incontournable du patrimoine de Bretagne.

Programme

En première partie, Yves Leblanc introduira ce stage par une présentation théorique des danses de la Renaissance et plus particulièrement du trihori. Puis, faisant le lien avec la gavotte bretonne, il présentera les principales zones des gavottes, les différentes subdivisions, l’évolution de la forme...
La deuxième partie du stage sera consacrée à une présentation détaillée et à l'apprentissage de différentes formes de gavotte. Le tout par les personnes ressources des terroirs : Marie-Hélène Conan-Le Baron, Ghislaine Fur, Hervé Irvoas, Anne Kerhoas, Isabelle Quintin, Steven Ropars et Erwan Tanguy.

Châteauneuf-du-Faou (29)

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.