Avertissement : Des liens conduisant à des videos présentes sur Youtube ou Dailymotion peuvent illustrer les danses répertoriées. Si une personne présente sur l'une de ces vidéos ou ayant mis en ligne une de ces videos en souhaite le retrait cela sera fait immédiatement.

Jabadao Bigouden

Jabadao Bigouden

Origine de la danse :

Le jabadao est la troisième partie de la suite réglée de danses en basse Cornouaille, il fait suite, à la gavotte et aux bals. On le retrouve dans les différents terroirs, Bigouden, Aven, Rouzig et Glazig. C’est une ronde à permutation de cavaliers qui se pratique par  rond de quatre couples et utilise le pas de la gavotte.  Le jabadao comporte des figures de 32 temps alternant avec des phases de balade de seize temps en général. Au cours du jabadao bigouden la balade et les figures se font toujours sur un pas de gavotte subdivisé en 3 et 4. Le jabadao bigouden comporte 3 figures dont l’une les oiseaux est spécifique, la gerbe commence et finit le jabadao. Après la gerbe finale, comme dans les autre terroirs on peut enchaîner deux autres figures : Jibidi et Stoupig.


Description de la danse :

C’est une ronde de quatre couples qui se met en place après les bals.


Description de la Balade :

La balade dure seize temps, mais parfois 32. Les hommes tiennent les mains des femmes. Les mains sont en bas et se balancent . Le pas est celui de la gavotte subdivisée en 3 et 4


Description des figures :
On décrit trois figures la gerbe, les oiseaux et le phare, la figure. L’ordre des figures est variable les figures sont en général dansées 2 fois, mais la gerbe commence et finit la séquence

La gerbe :

C’est une figure décrite dans les différents terroirs mais elle comporte des spécificités dans chacun d’eux. En pays bigouden, les danseurs commencent par avancer sur les quatre premiers temps, le cercle se referme, les mains montent progressivement à l‘horizontale. Sur les quatre temps suivants, les danseurs s’écartent du centre, le cercle s‘élargit, les mains redescendent progressivement. Ce mouvement et réalisé quatre fois en tout. Le pas cette fois n’est pas celui de la gavotte :

Temps 1 : pas du pied gauche en avant
Temps 2:  pas du pied droit en avant
Temps 3 : petit saut en avant pieds joints
Temps 4 : rebond sur le pied gauche, pied droit soulevé
Temps 5 : pas du pied droit en arrière
Temps 6 : pas du pied gauche en arrière
Temps 7 : petit saut sur les deux pieds en arrière
Temps 8 : rebond sur le pied droit, pied gauche soulevé


Les oiseaux :

Cette figure est spécifique au pays bigouden, elle utilise le même pas que la gerbe avec les frappés du pied droit au temps 4 et du pied gauche au temps 8.


Sur le temps 1 le garçon vient se mettre face à sa cavalière (fille de gauche) et donc dos au centre.
Sur le temps 2 la fille pose ses mains sur celle du garçon,( main droite sur main gauche et main gauche sur main droite)  ils écartent les bras comme des ailes d’oiseaux.
Sur le temps 3 ils baissent les bras (battement d’aile), les mains se croisent en bas.
Sur le temps 4 les mains remontent (ailes écartées)
Sur les temps 5 et 6 : le couple pivote dans le sens inverse des aiguille d’une montre, la fille vient dos au centre le garçon dos à l’extérieur, les bras toujours écartés (ailes déployées)
Sur le temps 7 les mains descendent et se croisent (battement d’aile)
Sur le temps 8 les mains remontent

Sur les quatre temps suivant le couple pivote dans le sens de la montre, pour ramener le garçon dos au centre la fille dos à l’extérieur, puis à nouveau pivote en sens contraire sur les quatre temps suivants et ainsi de suite

Sur les quatre derniers temps (28 à 32 la fille danse sur place et le garçon recule pour reprendre sa place dans la ronde.

Le Phare :

Cette figure est aussi retrouvée au cours du jabadao glazig.  Chacun va danser alternativement avec le ou la cavalière située en face et avec son propre cavalier.

Les garçons vont évoluer  sur le cercle, vers la droite, en  parcourrant la moitié de la circonférence tous les huit temps.  Sur les quatre premiers temps les danseurs partent sur leur droite en se retournant, vers l’extérieur du cercle. Les quatre premiers temps se font donc dos au centre, puis sur les quatre temps suivant ils se retournent pour danser face au centre et venir saluer la fille située en face. Le pas est toujours celui de la gavotte, mais le premier temps est allongé façon à pouvoir lancer la course, la jambe droite est repliée en arrière. Au temps 8 pendant que l’on salue la fille le pied droit est talonné sans se poser .

Les filles vont sur les quatre premiers temps aller vers le centre épaule gauche en avant en tournant d'un quart de tour vers la droite. Au temps quatre les filles sont au centre du cercle, quasiment épaule contre épaule. Sur les quatre temps suivants, elle se tournent de trois quarts de tour sur la gauche de façon à saluer le garçon qui arrive à leur hauteur. Le pas est aussi celui de la gavotte, au temps huit néanmoins, le pied droit est talonné devant pour accentuer le salut. Les filles vont  continuer alternativement de se tourner vers le centre sur les quatre premiers temps et vers l’extérieur pendant les quatre temps suivants. Sur les quatre derniers temps (28 à 32) elles reculent pour reformer la ronde.

Accompagnement musical :

Couple biniou bombarde

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 04/08/2014