Avertissement : Des liens conduisant à des videos présentes sur Youtube ou Dailymotion peuvent illustrer les danses répertoriées. Si une personne présente sur l'une de ces vidéos ou ayant mis en ligne une de ces videos en souhaite le retrait cela sera fait immédiatement.

Kas Abarh de Lanvaudan

Andro mode de Lanvaudan

Présentation de la danse :

Le Kas abarh (littéralement : envoie en dedans en breton) est une évolution de l'Andro. Comme la plupart des danses du fond ancien, l'Andro était dansé en rond. Vers la fin du dix neuvième siècle les hommes ont pris l'habitude d'envoyer leur cavalière vers le centre de la ronde, sans se lâcher les mains. Ultérieurement, les rondes se sont transformées en cortèges de couples. L'andro en couple ou Kas Abarh présente des variantes recueillies dans différentes communes, les modes principales étant celle de Carnac (pays d'Auray) et celle de Languidic. Cette forme aurait été recueillie à Lanvaudan, près de Plouay. Le garçon est à la gauche de sa cavalière ils se tiennent par le petit doigt. Il n'y a pas réellement d'envoi en dedans de la cavalière comme dans le kas abarh à la mode de Languidic. La figure consiste pour les danseurs du couple à se tourner face à face sur les temps trois et quatre.

Description du Pas :

L'andro dérive du branle double moyen-âgeux, c'est donc une danse à huit temps. Toutefois les temps 4 et 8 sont des temps faibles, le pied n'étant pas posé au sol. Pour plus de commodité d'apprentissage, la danse est le plus souvent comptée (1,2,3), (4,5,6) ou (un et deux)  (trois et quatre). Tout le monde démarre du pied gauche.

Temps 1 : pas du pied gauche en avant

Temps et : le pied droit se pose à côté du gauche

Temps 2 : le pied gauche se pose sur place

Temps 3 : pas du pied droit en avant

Temps et : le pied gauche se pose à côté du droit

Temps 4 : le pied droit se pose sur place

Mouvement de Bras :

Le garçon tient sa main libre (gauche)  dans le dos, la fille tient sa main libre (droite) à la jupe. De son petit doigt droit le cavalier tient le petit doigt gauche de sa cavalière, les mains sont à hauteur de poitrine.

Sur les temps 1 et 2 : les mains s'élèvent  en s'enroulant (décrivant un neuf, comme dans l'andro de Baud)

Sur les temps 3 et 4 : les mains se déroulent en repoussant la cavalière

Description de la danse :

Sur les temps 1 et 2, le couple progresse en avant côte à côte.

Sur les temps 3 et 4, le garçon et sa cavalière se tournent l'un vers l'autre.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 22/11/2014

×